Saint Régis, l'Apôtre du Vivarais
Saint Régis est né à Fontcouverte, il fut élevé à Moux, sur la place qui porte son nom. Nous le considérons comme Mouxois, car de constitution chètive à sa naissance, c'est à Moux qu'il doit d'avoir recouvré sa santé. Ainsi Fontcouverte est doublement redevable envers Moux, pour le Saint et pour l'eau de l'Alaric que nous lui envoyons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né à Fontcouverte, le 31 Janvier 1597, Jean François de Régis est issu d'une famille aisée, sa mère, Madeleine d'Arce était alliée aux familles d'Exéa, Martin -Donos, Belissens etc...de constitution fragile, il est élevé à Moux, dans la famille Desplas. Très tôt, détaché des désirs matériels et touché par la grace, il sollicite son entrée à la compagnie de Jésus le 8 Décembre 1616. Ses études le conduisent à Cahors, Tournon, Billon, Auch. La ville de Toulouse étant atteinte de la peste, il décide de soigner les lépreux en 1630. En 1631, il termine son noviciat. Sa vie de missionnaire devait le conduire à Sommières, Nimes, Lavonage. Puis le Vivarais, Cheylard, Lacha, Privas, Aubenas, il prêche la foi Catholique en pays Protestant, donnant l'exemple par la conduite de sa vie austère. Assistant les pauvres, les malades, dans une région bléssée par les guerres de religion. La maladie, les souffrances, les privations auront raison de sa faible constitution, il s'éteint le 31 Décembre 1640. Sa béatification fut célébrée à Fontcouverte le 14 Septembre 1716 par une cérémonie qui marqua les populations de la région. Le père Nattes prononca le panégyrique de celui qui fut le seul français depuis Saint Louis à être ainsi honoré par l'église.
Le 26 Juillet 1885, fut érigée une statue du Saint sur la place qui porte aujord'hui son nom. Un socle de marbre des Pyrénées symbolisant la neige des Cévennes, surmonte une pyramide de pierre. Le discours d'inauguration de cette statue fut prononcé par André Escourrou, avocat, chevalier du Christ, le discours dura deux heures.